Association entre le parcours de soins pré-dialyse et la survie et l’accès à la greffe post-dialyse des insuffisants rénaux chroniques terminaux [Conference paper] - EHESP - École des hautes études en santé publique Access content directly
Journal Articles Néphrologie & Thérapeutique Year : 2022

Association entre le parcours de soins pré-dialyse et la survie et l’accès à la greffe post-dialyse des insuffisants rénaux chroniques terminaux [Conference paper]

Abstract

Introduction : L’impact du parcours de soins pré-dialyse sur le devenir post-dialyse est peu étudié. L’objectif était d’étudier la survie et l’accès à la greffe post-dialyse en tenant compte des parcours de soins pré-dialyse. Description/méthodes : Les données relatives aux patients adultes ayant démarré la dialyse en France en 2015 ont été extraites du registre REIN et celles de parcours de soins dans l’année pré-dialyse du Système National des Données de Santé (SNDS). Le modèle de Cox a été utilisé pour étudier la survie et l’accès à la greffe. Résultats : Au total, 8856 patients ont été inclus. Le risque de décès (à 6 mois, 1 an et 3 ans) est plus faible pour les patients ayant consulté un néphrologue plus d’une fois dans les 6 mois pré-dialyse comparés à ceux qui consultent qu’une seule fois. La probabilité d’être inscrit sur la liste d’attente (HR = 1,3, 95 % CI = 1,1–1,5 à 1 an et HR = 1,2, 95 % CI = 1,1–1,4 à 3 ans) et d’être greffé (HR = 1,8, 95 % CI = 1,2–2,6 à 1 an et HR = 1,3, 95 % CI = 1,1–1,5 à 3 ans) est plus élevée pour les patients ayant consulté plus de 3 fois leur néphrologue dans l’année pré-dialyse comparés à ceux qui consultent qu’une seule fois. La survie (à 6 mois, 1 an et 3 ans) est plus faible pour les patients ayant démarré une dialyse en urgence (avec ou sans cathéter) ou programmée avec cathéter comparé aux patients démarrant une dialyse programmée sur fistule. Conclusion : Le suivi néphrologique dans l’année précédant le démarrage de la dialyse est associé à une meilleure survie et un meilleur accès à la greffe post-dialyse. Comparés aux patients qui démarrent une dialyse programmée sur fistule, les autres patients ont une moins bonne survie et une moindre probabilité d’accès à la greffe. Ces résultats montrent l’importance de l’adressage précoce des patients aux néphrologues par les médecins généralistes.
No file

Dates and versions

hal-03821313 , version 1 (19-10-2022)

Identifiers

Cite

Juliette Piveteau, Maxime Raffray, C. Couchoud, C. Ayav, V. Chatelet, et al.. Association entre le parcours de soins pré-dialyse et la survie et l’accès à la greffe post-dialyse des insuffisants rénaux chroniques terminaux [Conference paper]. Néphrologie & Thérapeutique, 2022, Congrès SFNDT 2022 4-7 octobre, Rennes, 18 (5), pp.452. ⟨10.1016/j.nephro.2022.07.052⟩. ⟨hal-03821313⟩
31 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More