La santé néonatale en Afrique subsaharienne : entre l’intime, le privé et le public - EHESP - École des hautes études en santé publique Access content directly
Journal Articles Santé Publique Year : 2020

La santé néonatale en Afrique subsaharienne : entre l’intime, le privé et le public

Abstract

Selon l’OMS, 2,5 millions d’enfants dans le monde sont décédés en 2017 pendant leur premier mois de vie. Ce qui représente environ 7 000 décès de nouveau-nés par jour. Plus des deux tiers des décès néonataux ont lieu au cours de la première semaine de vie, et environ un million de nouveau-nés meurent dans les premières 24 heures. Les naissances prématurées, les complications obstétricales, les infections et les malformations congénitales en constituent les principales causes. La majorité de ces décès survient en Afrique subsaharienne. (Intro.)
Fichier principal
Vignette du fichier
Hounghihin-Jabot-La santé néonatale en Afrique subsaharienne.pdf (735.89 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02479364 , version 1 (10-04-2020)

Identifiers

Cite

Roch Houngnihin, Françoise Jabot. La santé néonatale en Afrique subsaharienne : entre l’intime, le privé et le public. Santé Publique, 2020, HS1 (S1), pp. 5-6. ⟨10.3917/spub.200.0005⟩. ⟨hal-02479364⟩
142 View
163 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More