Une machine en panne qui continue de fonctionner ou la résilience d'une ligne de bus face au guidage optique - Autres chercheurs Access content directly
Conference Papers Year : 2010

Une machine en panne qui continue de fonctionner ou la résilience d'une ligne de bus face au guidage optique

Abstract

Introduction of optical guidance system, an automatic docking system for buses at the station, in three different public transport networks (Rouen, Clermont-Ferrand, Las Vegas) should improve the bus accessibility. The reason of this automation is usually the lack of confidence in the operator abilities. In two of these public transport networks, automation turned out to be ineffective and has been dismantled. The first paradox of this analysis is that the bus company was satisfied of the docking whether the guidance system works or not. Despite the absence of the system, drivers compensate this lack by docking at the nearest of the pavement. The paradox in this paradox is that, in the network where this system works, when the optical guidance system is punctually inactive, the drivers do not compensate and dock far from the pavement as they used to do before. This paper tries to comprehend the organizational dynamics operating in the production of these paradoxes and the relevancy in this analysis of the use of the reliability concept.
L'introduction du guidage optique, système d'accostage automatique des bus en station, dans trois réseaux de transport urbain (Rouen, Clermont-Ferrand, Las Vegas) doit améliorer l'accessibilité. La justification de cette automatisation est, classiquement, le manque de fiabilité de l'opérateur. Dans deux de ces réseaux, le guidage optique se révèle défaillant et est démonté. Le premier paradoxe de l'analyse est que le résultat pour l'exploitant est satisfaisant, du point de vue de l'accostage, que le guidage optique soit opérationnel ou démonté. Malgré l'absence de cet automatisme, les conducteurs accostent au plus près. Ils récupèrent donc cette absence. Le paradoxe dans ce paradoxe est que, dans le réseau où le guidage optique est opérationnel, quand celui-ci est ponctuellement inactif, les conducteurs ne récupèrent pas. Ils reprennent leur manière de faire antérieure et accostent loin du trottoir. Cette communication s'attache à comprendre les dynamiques organisationnelles qui produisent ces paradoxes et la pertinence pour cette analyse de la mobilisation du concept de résilience.
Fichier principal
Vignette du fichier
Self45_2010_Foot-Doniol.pdf (2.89 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-00514419 , version 1 (13-09-2010)
halshs-00514419 , version 2 (13-09-2010)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00514419 , version 1

Cite

Robin Foot, Ghislaine Doniol-Shaw. Une machine en panne qui continue de fonctionner ou la résilience d'une ligne de bus face au guidage optique. 45ème congrès de la Société d'Ergonomie de Langue Française : Fiabilité, Adaptation et Résilience, Sep 2010, Liège, Belgique. ⟨halshs-00514419v1⟩
152 View
341 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More