Des différences d’état de santé mentale entre actifs, scolarisés et demandeurs d’emploi chez les 18–24ans, France - EHESP - École des hautes études en santé publique Access content directly
Journal Articles Epidemiology and Public Health = Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique Year : 2013

Des différences d’état de santé mentale entre actifs, scolarisés et demandeurs d’emploi chez les 18–24ans, France

Abstract

Objectif.– Comparer la santé mentale de jeunes adultes français selon leur statut vis-à-vis de l’activité. Méthodes.– Les données proviennent d’une enquête épidémiologique transversale réalisée en 2005 en Haute-Normandie, Île-de-France, Lorraine et Rhône-Alpes, par téléphone chez 20 077 personnes sélectionnées aléatoirement. La présente étude porte sur 2370 individus âgés de 18 à 24 ans et dont le statut vis-à-vis de l’activité (en activité, scolarisé ou demandeur d’emploi) était disponible. Les scolarisé(e)s comprenaient les sujets qui n’étaient ni en activité ni demandeurs d’emploi, c’est-à-dire les étudiants, les lycéens et les apprentis. Les instruments utilisés étaient : le CIDI-SF (troubles de l’anxiété, dépressifs et liés à l’utilisation de substances), l’échelle de Sheehan (évaluation du retentissement fonctionnel des troubles dans la vie quotidienne), le CAGE (troubles de l’usage des substances) et l’échelle de qualité de vie SF-36. Les données ont été pondérées sur sexe/âge/profession du chef de famille/catégorie de commune/département. Résultats.– Les 1130 hommes et 1240 femmes étaient respectivement 41,1 % et 32,7 % en activité, 47,6 % et 55,2 % scolarisés et 11,3 % et 12,1 % demandeurs d’emploi. La majorité des diagnostics psychiatriques étaient plus fréquents chez les demandeurs/demandeuses d’emploi (confirmé après ajustement), significativement chez les hommes pour la dépression (13,6 % versus 5,6 % et 9,8 % chez scolarisés et actifs respectivement, p < 0,009), la phobie spécifique (9,6 % versus 3,1 % et 6,6 %, p < 0,005), la névrose post-traumatique (6,8 % versus 2,4 % et 1,8 %, p < 0,018), la dépendance aux drogues (13,6 % versus 4,9 % et 5,3 %, p < 0,002) et chez les femmes pour la dépendance à l’alcool (4,2 % versus 1,2 % et 1,5 %, p < 0,025). Le retentissement était également plus important chez les demandeurs/demandeuses d’emploi qui étaient respectivement 4,7 % et 7,8 % à avoir au moins un diagnostic avec gêne sévère. Conclusion.– À notre connaissance, il s’agit de la première étude française qui explore ce lien entre santé mentale et statut socioéconomique chez les jeunes adultes.
No file

Dates and versions

hal-04021827 , version 1 (09-03-2023)

Identifiers

Cite

Emmanuelle Leray, L. Denis, Viviane Kovess-Masfety. Des différences d’état de santé mentale entre actifs, scolarisés et demandeurs d’emploi chez les 18–24ans, France. Epidemiology and Public Health = Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique, 2013, 61 (Supplement 4), pp.S270-S271. ⟨10.1016/j.respe.2013.07.214⟩. ⟨hal-04021827⟩
28 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More